Comment se lancer dans la défiscalisation immobilière ?

Dans le domaine de la pierre, la défiscalisation immobilière locative séduit, de plus en plus, certains contribuables français. Cela est dû par sa pérennité, sécurité, efficacité, et ses différents avantages considérables. En effet, ce mécanisme, rassemblant des multiples dispositifs immobiliers, offre, non seulement, des aides fiscales prépondérantes, mais également la possibilité de se constituer un patrimoine, et de préparer la retraite. Mais comment se lancer dans ce type de défiscalisation

La défiscalisation immobilière, c’est quoi ?

La défiscalisation est un acte consistant à assurer la réduction des impôts à travers un placement ponctuel, ou sur le long terme. Pour ce faire, l’État a mis en place, depuis des années, des dispositifs légaux, pour inciter les contribuables d’investir dans des domaines différents. Quant à celui de l’immobilier, il s’agit de faire des placements dans un, ou des biens immobiliers pour profiter de cette réduction fiscale.

Les erreurs à éviter

Un bon investisseur, c’est celui qui arrive à anticiper son futur investissement. En effet, pour que sa démarche soit une réussite, avant de se lancer, l’investisseur doit savoir prendre le temps de comprendre son projet, par rapport à sa situation financière, et personnel, en mesurant son effort financier, ainsi que son but. Pour ce dernier, en réalité, il ne faut pas que l’investisseur pense que la réduction, ou déduction, d’impôts est l’objectif principal de sa défiscalisation. En effet, ce n’est qu’un levier pour atteindre, par exemple, la constitution d’un patrimoine, ou encore la préparation d’une retraite paisible. Du coup, en général, si les intérêts de l’investissement ne vont pas au-delà de l’aide fiscale, il est préférable, pour l’investisseur, de songer immédiatement d’autres placements immobiliers.

Maîtriser les conditions

Ce qui diffère un dispositif de défiscalisation immobilière, locative, des autres, ce sont ses conditions d’éligibilité, par rapport aux biens, lieux, ainsi qu’au mode d’investissement. En effet, dans le cas d’un investissement par souscription, par exemple, l’investisseur doit suivre méticuleusement tout ce qui est du côté juridique, et de choisir les sociétés en agrément légal.

Les dispositifs de défiscalisation

les-dispositifs-de-defiscalisationLa défiscalisation immobilière offre, de nombreux avantages aux investisseurs. Elle est actuellement soutenue par plusieurs dispositifs permettant d’obtenir des avantages considérables à long terme. Il s’agit, entre, autres, de la loi :

  • Pinel ;
  • Monuments historiques, Malraux,
  • Bouvard ;
  • Girardin outre-mer.

Si ces dispositifs offrent généralement de gros avantages, encore une fois, ils demandent de bien se renseigner, avant de se lancer dans un projet d’achat. Cette précaution permet non seulement de vérifier le profil fiscal et les objectifs de l’investisseur, mais aussi de s’assurer de la rentabilité du bien immobilier. À noter que ces différents mécanismes de défiscalisation ont leurs propres offres de réductions fiscales, parce qu’ils appliquent des taux différents. Globalement, la rentabilité augmente proportionnellement à la durée de l’investissement locatif neuf.

Conclusion

Le choix d’un dispositif de défiscalisation est une chose, mais le choix de son financement en est une autre, qui pèse autant, sur l’efficacité de l’investissement immobilier locatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *